Santé

protection sociale, suivi médical, complémentaire santé, … Retrouvez nos informations et nos conseils pour assurer votre santé

La protection sociale

À la rentrée 2018-2019, les nouveaux étudiants restent affiliés à leur régime actuel de sécurité sociale. Si vous êtes déjà étudiant·e, vous resterez affilié·e à votre mutuelle étudiante. Dans un cas comme dans l’autre, la démarche annuelle d’affiliation n’est plus nécessaire et la cotisation de 217€ est supprimée.

Si vous entrez dans l’enseignement supérieur à la rentrée 2018/2019…

À compter du 1er septembre 2018, si vous vous inscrivez pour la première fois dans un établissement d’enseignement supérieur, et que vous êtes français·e, vous ne changez pas de régime obligatoire d’assurance maladie pour le remboursement de vos frais de santé.

Vous restez affilié·e en tant qu’assuré·e autonome à votre régime actuel de protection sociale, généralement celui de vos parents ou tuteurs légaux, et ce quel que soit ce régime (général, agricole ou autre).

Vous n’avez aucune démarche à effectuer pour cette affiliation, mais profitez-en tout de même pour vous créer un compte sur ameli.fr (régime général), MSA (régime agricole) ou tout autre espace web de gestion d’un régime spécial afin de bien percevoir vos futurs remboursements de frais de santé.

Si vous étiez déjà étudiant·e en 2017/2018…

Si vous poursuivez vos études en 2018/2019 et que vous étiez déjà inscrit·e à une mutuelle étudiante (comme centre de gestion de votre sécurité sociale), vous restez rattaché·e à cette mutuelle en 2018/2019, y compris si vous n’êtes pas français·e.

Autre cas

Vous êtes en alternance : vous relevez du régime général de la sécurité sociale

Vous êtes stagiaire : votre affiliation dépend de votre gratification et de son montant

Vous êtes salarié·e (doctorant·e, activité professionnelle continue…) : régime général


Le régime étudiant de sécurité sociale disparaîtra au 31 août 2019.

À cette date, tous les étudiants précédemment rattachés à une mutuelle étudiante pour leur sécurité sociale seront automatiquement rattachés à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de leur lieu d’habitation.

Les mutuelles étudiantes, poursuivront, aux côtés de l’Assurance Maladie, leurs actions de prévention santé et continueront à proposer des complémentaires santé spécifiquement adaptées aux étudiants.


Comment être bien remboursé·e ?

Médecin traitant et complémentaire santé

L’Assurance Maladie vous rembourse 70% de vos frais de santé, si vous consultez en priorité votre médecin traitant. Afin de compléter vos remboursements, vous pouvez souscrire une complémentaire santé auprès de l’organisme de votre choix (une mutuelle étudiante, la mutuelle de vos parents, un autre organisme complémentaire…).

Cet organisme prendra en charge les 30% de frais restants.

Mise à jour de vos informations

Que ce soit sur ameli.fr (régime général), MSA (régime agricole) ou tout autre espace web de gestion d’un régime spécial, pensez à vérifier que les informations que vous fournissez à l’Assurance Maladie sont correctes, et notamment…

  • Votre adresse postale
  • Votre RIB
  • Votre déclaration de médecin traitant

Cette attention vous assurera de bien percevoir vos futurs remboursements de frais de santé.

Si vous arrêtez vos études en 2018/2019…

À la fin de l’année universitaire, contactez la caisse d’assurance maladie de votre lieu de résidence.

En principe, c’est elle qui assurera la gestion de votre dossier et le remboursement de vos frais de santé (maladie et maternité) dès le 1er septembre de l’année en cours. Pour trouver les coordonnées de votre caisse d’assurance maladie, consultez cette page.

Vous pouvez aussi contacter un conseiller de l’Assurance Maladie par téléphone en composant le 36 46 (service 0,06€/min + prix appel), à votre écoute du lundi au vendredi pour répondre à vos questions et vous guider dans vos démarches.

Conservez votre carte Vitale. Vous pourrez la mettre à jour dès que votre caisse d’assurance maladie vous le demandera.

Si vous êtes étudiant·e et que vous arrivez en France

Vous devez demander votre affiliation à la sécurité sociale française en vous inscrivant sur etudiant-etranger.ameli.fr, un site dédié qui sera ouvert à partir du 1er septembre 2018. Cette démarche vous concerne également si vous êtes français·e de Nouvelle Calédonie ou de Wallis et Futuna, ou si vous êtes français·e né·e à l’étranger.

 

EXCEPTIONS : si vous venez d’un pays de l’Union européenne, de Suisse ou de Monaco, vous n’avez pas besoin de vous inscrire sur le site etudiant-etranger.ameli.fr mais vous devez en revanche effectuer une autre démarche en fonction de votre situation.

> Plus d’informations

Le suivi médical

Le suivi sanitaire des étudiants est assuré, dans chaque université, par un service universitaire ou interuniversitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (S.U.M.P.P.S./S.I.M.P.P.S.).

Une visite médicale systématique en licence
Ce service, dont les missions ont été élargies, est chargé de proposer à chaque étudiant, au cours de ses trois premières années d’études dans l’enseignement supérieur, un examen de prévention gratuit intégrant une dimension médicale, psychologique et sociale.

Une offre de soins plus accessible
Les S.U.M.P.P.S./S.I.M.P.P.S. agréés comme centres de santé peuvent prescrire certains soins, médicaments ou traitements (vaccins, pilule contraceptive…), en relation avec le médecin traitant.
Pour toutes les questions de santé, contactez le service de médecine de l’université.

Les S.U.M.P.P.S./S.I.M.P.P.S. exercent aussi un rôle de veille sanitaire, de conseil et de relais dans le cadre de programmes de prévention et de plans régionaux en santé publique.

Quelques explications sur les mutuelles

L’adhésion à la sécurité sociale ne concerne que les frais pris en charge par la sécurité sociale. Certaines dépenses ne sont pas remboursées à 100%, il est donc conseillé d’adhérer à une mutuelle complémentaire mais celle-ci n’est pas obligatoire. Vous pouvez choisir la mutuelle de vos parents, une mutuelle privée personnelle ou une mutuelle étudiante. Plusieurs types de contrats sont offerts par les mutuelles, leurs taux varient selon les risques couverts.

SOCIAL SANTEDeux organismes mutualistes étudiants sont présents en Bretagne :

LMDE : La Mutuelle Des Étudiants
43 bd de la Tour d’Auvergne – 35000 RENNES
www.lmde.com

SMEBA : Sté Mutuelle des Étudiants de Bretagne
31-33 quai Châteaubriand – 35000 RENNES
www.smeba.fr

Comment bénéficier d’une aide à l’acquisition d’une complémentaire santé

Sous certaines conditions de ressources, les étudiants peuvent bénéficier d’une aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (A.C.S) auprès de leur caisse primaire d’assurance maladie.
Cette aide se présente sous la forme d’une attestation-chèque qu’il suffit de présenter à la complémentaire de son choix. Elle permet également la dispense de l’avance de frais de consultations médicales réalisées dans le cadre du parcours de soins coordonnés. Renseignements sur www.ameli.fr

CMUC (Couverture Maladie Universelle complémentaire)

Sous certaines conditions (âge, ressources et résidence), vous pouvez bénéficier d’une protection complémentaire gratuite. Adressez vous à l’accueil de la caisse d’assurance maladie et des mutuelles.
Renseignements sur www.ameli.fr

A noter : Si vous êtes un étudiant isolé, bénéficiant d’une Aide Spécifique Allocation Annuelle (ASAA), vous pouvez déposer une demande de CMUC à titre personnel et en bénéficier indépendamment du foyer de vos parents (sous conditions de ressources).

CARTE EUROPÉENNE D’ASSURANCE MALADIE

Si vous voyagez en Europe, vous devez la demander au moins deux semaines avant votre départ, auprès de votre mutuelle étudiante. Si vous ne l’avez pas en temps utile, un certificat provisoire peut vous être délivré. Cette carte permet la prise en charge de vos soins médicaux lors d’un séjour dans un pays de l’espace économique européen.

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !